RICA 2021: les Tinaffan et le Yennega Circus, deux troupes de cirque qui ont fait vibrer l’institut français

RICA 2021: les Tinaffan et le Yennega Circus, deux troupes de cirque qui ont fait vibrer l’institut  français
By Arts scéniques
Mar 30

RICA 2021: les Tinaffan et le Yennega Circus, deux troupes de cirque qui ont fait vibrer l’institut français

Abidjan réaffirme sa volonté de s’imposer comme capitale des spectacles circassiens en Afrique avec la tenue des RICA malgré les nombreuses difficultés que traverse le milieu des spectacles vivants dans le contexte actuel.

Par Murielle Celianthe

Le Yennega Circus nous communique sa folie du jonglage

Au nombre de sept, les membres de la troupe de cirque Yennega Circus qui manient avec dextérité l’art du jonglage ont sublimé la scène de l’institut français lors des RICA 2021.

Une image de la représentation « Jonglemania » du Yennega Circus du Burkina Faso aux RICA.
© Romaric Ibrahim

Fondée par Armand Ouendlamita, artiste circassien du Burkina Faso et par Erin Stephens performeuse américaine, la troupe de cirque Yennega Circus est originaire du pays des hommes intègres (Burkina Faso).

Présente à Abidjan pour les Rica 2021, la compagnie Yennega Circus a gratifié les amoureux du cirque de deux spectacles les 26 et 27 Mars 2021 ; spectacles qui étaient à la hauteur de leur talent et à la convenance du public qui avait l’air ravi d’assister à leurs différentes prestations.

Mises en scène, danses et surtout l’art du jonglage sous toutes ses formes étaient aux rendez-vous. On a pu découvrir sinon redécouvrir le concept de jonglemania créé par le Yennega Circus. Avec des balles, des sacs en plastique ou encore des massues et accompagnés par le son d’un tambour ou d’un balafon, la compagnie a servi un spectacle riche en couleur et en rythme,  alliant africanité et modernité.

Les Tinaffan, une troupe de cirque aux multiples talents

Venu de la Guinée, le cirque Tinaffan héritier de la troupe Circus Baobab a fait vibrer l’Institut français de Côte d’Ivoire.

Les contorsionnistes de la compagnie Tinafan (Guinée) lors de leur représentation à L’Institut Français
© Romaric Ibrahim

Au départ programmée uniquement pour le Vendredi 26 Mars 2021 à 18h30, la troupe finira par faire une seconde prestation le samedi 27 à 16h30 sur la scène de l’institut français. Ce réaménagement a été fait en raison du fait que la troupe Accrobantous du Congo n’a pu honorer le public de sa présence.

C’est devant une salle comble et en parfaite symbiose avec un public astreint aux mesures barrières édictées par le gouvernement  que ces jeunes artistes circassiens venus du Congo ont effectué leurs plus belles prestations.

Avec des chansons traditionnelles guinéennes jouées en fond sonore, le public a eu droit à un spectacle riche avec entre autre des acrobaties, de la danse, de l’art aérien…

Si aujourd’hui le cirque est une passion pour les membres de la troupe Tinaffan, il est important de souligner que ces jeunes sont issus pour la plupart de milieux défavorisés et que la compagnie Tinaffan est pour eux, un moyen d’insertion ou de réinsertion dans la société a révélé l’un des responsables de la troupe.

Leave your Comment

Recent Posts

Les coups de la vie: quand le livre est lu au grand écran
Les coups de la vie: quand le livre est lu au grand écran
mai 14, 2021
Le cheveu au cœur de la tourmente
Le cheveu au cœur de la tourmente
mai 11, 2021
Concours artistique Lydia Ludic Talent : Jacques Soro Peha présente « Le ticket gagnant »
Concours artistique Lydia Ludic Talent : Jacques Soro Peha présente « Le ticket gagnant »
mai 07, 2021