Quand Babi se paye Montreux

Quand Babi se paye Montreux
By Arts scéniques
Mar 25

Quand Babi se paye Montreux

Sous l’impulsion de l’infatigable découvreur de talents Grégoire Furrer, fondateur du Montreux Comedy Festival, l’Afrique de l’Ouest vient d’ouvrir sa première salle entièrement dédiée à ceux qui se sont donnés pour lourde tâche de faire rire leurs contemporains.

Par Franck Bortelle

Le premier festival de l’humour francophone vient de s’y dérouler avec un succès prometteur. Il a le look, le Dycoco.

Quand la patrie du chocolat fait les yeux doux à l’un des plus gros producteurs de cacao de la planète, cela pourrait prêter à (sou)rire. Ce n’est pourtant pas une blague. En 2020, le très branché Bao Café d’Abidjan fermait ses portes. Elles viennent de rouvrir sur une salle de spectacles dédiée à l’humour et c’est Grégoire Furrer, fondateur du Montreux Comedy Festival, en Suisse, référence absolue dans le domaine, qui a eu l’idée géniale de se poser en terre ivoirienne avec pour vaste projet de faire émerger les talents de l’humour africain.

Grégoire Furrer, fondateur du Montreux Comedy Festival
© Bertrand Coçut

Il ne sera donc pas question de faire venir au Dycoco (« Cocody » en verlan) des stars hexagonales pour amuser la communauté expatriée mais bien de dénicher les futurs grands de l’amusement du continent africain.

Une scène, une salle, un bar…

Situé à quelques encablures de l’école de police, le Dycoco offre une scène totalement équipée et une salle d’une capacité d’environ cent spectateurs. Le premier étage est quant à lui dédié à la détente avec bar, salle intérieure et terrasse pour le verre et la collation avant ou/et après la représentation, rencontre avec les artistes, etc. Une conception du spectacle qui prône la proximité et la convivialité. Deux valeurs qui furent au rendez-vous durant le premier festival de l’humour francophone qui s’est tenu du 16 au 20 mars derniers.

La francophonie, ce magnifique vecteur de communication qui unit près de 300 millions d’âmes sur terre et permet de s’exprimer en toute simplicité dans les rues de Montréal ou de Tanger, dans les restos de Bruxelles ou de Dakar, sur les marchés de Tana ou dans les maquis d’Abidjan. Avec toutefois cette multitude de différences qui en fait sa richesse. Et parfois sa drôlerie.

Oualas, Prissy et Clentélex

L’humouriste Clentelex lors de son One Man Show au Dycoco
© Pimii Photos

C’est cette pluralité culturelle qui a dominé durant ce festival. Huit spectacles et une soirée de gala où se sont succédés Camerounais, Ivoiriens, Rwandais, Belges, Français et Congolais. Parmi les invités : Inno JP le génial Rwandais devenu belge grâce à un couple de lesbiennes, l’immense Hervé Kimeinyi et ses hilarantes aventures d’apprentissage du français, Valery Ndongo et sa vision réaliste et tordante de l’homme blanc, le désopilant Oualas parfait en maître de cérémonie sans oublier le benjamin de l’équipe et futur grand de l’humour ivoirien Clentélex et sa chronique sur Abobo. La généreuse Prissy nous a quant à elle, le soir du gala, offert un « micro spectacle » aussi gonflé qu’intelligent.

Oulas lors d’une représentation au Dycoco
© Pimii Photos

Le dénominateur commun de tous ces talents africains : une phénoménale présence scénique. Un niveau de langue qui se hisse très haut, bourré de références et porteurs de messages malins et pertinents. On espère les revoir très vite à Abidjan mais, en attendant, le Dycoco va poursuivre ses activités. Entre one-man-shows et scènes ouvertes, ce nouvel antre de l’humour qui prévoit 200 soirées d’activité par an, le premier en Afrique de l’Ouest estampillé « Montreux », va rapidement devenir la rampe de lancement de tous ces talents.Nous en reparlerons, c’est certain, car ce lieu a bien des mots à nous rire.

Le Dycoco, en face de l’école de police à Cocody
Site internet : www.dycoco-comedy.com Facebook : Dycoco Tel : 07 97 86 6166

Leave your Comment

Recent Posts

Les coups de la vie: quand le livre est lu au grand écran
Les coups de la vie: quand le livre est lu au grand écran
mai 14, 2021
Le cheveu au cœur de la tourmente
Le cheveu au cœur de la tourmente
mai 11, 2021
Concours artistique Lydia Ludic Talent : Jacques Soro Peha présente « Le ticket gagnant »
Concours artistique Lydia Ludic Talent : Jacques Soro Peha présente « Le ticket gagnant »
mai 07, 2021