Malgré la Covid, la Côte d’ivoire demeure un carrefour culturel en Afrique

Malgré la Covid, la Côte d’ivoire demeure un carrefour culturel en Afrique
By Arts scéniques, Arts visuels
Mar 02

Malgré la Covid, la Côte d’ivoire demeure un carrefour culturel en Afrique

C’est gnonmi avec lait qui est bon, c’est gnonmi, c’est gnonmi avec lait qui est bon.

C’est le refrain de la chanson qui est en passe de devenir un tube international.

Par Abdul-Basit Adéwalé

Un remix de Niska et de Fior de Bior, l’auteur de la première version de cette chanson. Il a été tendance #1 sur YouTube France et atteint la première place sur iTunes France le jour de sa sortie.

Depuis l’apparition de la Covid, toutes les activités culturelles sont fortement touchées. Ce qui est un gros manque à gagner pour les professionnels de la culture. Plus précisément, dans la musique, les concerts et les showcases sont quasi inexistants. Les acteurs de ce milieu n’ont que comme seul recours les plateformes de streaming. Ce qui demande d’être très productif pour éviter de finir aux oubliettes. Car dans le monde culturel, c’est la constance. 

C’est justement dans ce désir de constance que le rap français fait les yeux doux au Rap Ivoire. En effet, depuis quelques mois ; les rappeurs français d’origine africaine n’hésitent pas à revenir sur le continent. Certains ont eu à faire des concerts. Pour d’autres, ce sont des collaborations directes ou indirectes. A titre d’exemple, le rappeur Sofiane a organisé un épisode africain de sa célèbre émission Rentre dans le cercle. Le choix s’est porté sur la Côte d’Ivoire pour abriter cet épisode, qui est peut-être la première d’une longue série. Il a vu la participation de Kadja, Firema, SK07, Mc One pour ne citer que ceux-là. D’après les bruits de couloir, ils ont brûlé le cercle. Brûler le cercle est un terme utilisé dans l’émission pour dire qu’on a fait bonne impression.

D’autres collaborations sont en vue. On pourrait citer Kaaris X Suspect 95, Abou Debeing X Fireman

C’est une tendance qui n’est pas prête de s’arrêter tant que la Covid empêchera les rappeurs français d’utiliser le plein potentiel de leurs œuvres. Et c’est naturellement le Rap Ivoire qui est content. Nous espérons que le Rap Ivoire saisira cette perche pour imposer son empreinte au niveau international de manière définitive. C’est le seul genre qui avait encore du mal à réellement s’exporter malgré la belle réputation de capitale musicale dont bénéficie la Côte d’ivoire. 

Leave your Comment

Recent Posts

La marche de feu à l’Institut français
La marche de feu à l’Institut français
mai 25, 2021
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
mai 20, 2021
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
mai 18, 2021