Les divas de la musique ivoirienne

Les divas de la musique ivoirienne
By Arts scéniques, Tradition
Fév 16

Les divas de la musique ivoirienne

Elles ont fait et continuent de faire la fierté de la musique ivoirienne. Ce sont nos divas, découvrons les.

Par Murielle Célianthe

NAYANKA BELL

Aussi belle que talentueuse, Aka Louise de Marillac dit Nayanka Bell est l’une des figures qui a le plus marqué la musique ivoirienne. Née en 1963 à Agboville, elle devient célèbre quelques années plus tard grâce à son titre Iwassado qui lui ouvre les portes du monde musical. En 1983, elle sort son premier album et il s’en suit une riche carrière nationale et internationale. Nayanka grande chanteuse à voix fait de la musique orchestrale et symphonique et aujourd’hui elle est l’auteure de 5 albums.

ANTOINETTE KONAN

La reine de l’ahoco doit cette appellation à son utilisation de l’instrument de musique du même nom qu’elle a promu en Côte d’Ivoire. Issue du conservatoire de musique d’Abidjan, Antoinette Konan commence sa carrière en 1984 et devient très vite une pépite, ce qui lui vaut de recevoir de nombreuses distinctions Aujourd’hui la reine de l’Ahoco  s’est tournée vers un autre genre musical : elle chante désormais pour le Seigneur.

AICHA KONÉ

Le peuple Malinké n’aurait pas pu rêver mieux pour valoriser sa culture. Née en 1957, la diva Aicha Koné, celle qui maitrise le mieux le ‘‘ jeu des yeux’’ en côte d’Ivoire est une artiste chanteuse qui s’est fait connaitre dans les 70. Fierté ivoirienne au plan international, elle a contribué à l’expansion de la musique traditionnelle grâce à des titres comme Denikeleni, tchaga, Yiri ba… Aicha Koné, ce sont des disques d’or, plus d’une quarantaine de récompenses et une voix qui n’a pas encore fini de nous bercer. 

SIDONIE LA TIGRESSE

On ne peut pas parler de musique tradi-moderne sans parler de Konan N’Dri Sidonie dit Sidonie la tigresse. Révélée grâce à son titre ‘jalousie’ dans les années 90, Sidonie est véritablement une tigresse, très énergique elle électrise son public chaque fois qu’elle est sur scène. Auteure de 4 albums, la tigresse Sidonie est une diva de la musique baoulé.

MONIQUE SEKA

Fille de Okoi Seka lui-même chanteur, Monique Seka grandit dans un environnement musical. Elle ne se fait pas appeler la reine de l’Afro-zouk par hasard, sa voix aussi suave qu’exceptionnelle a le don de transporter. Née en 1965, c’est seulement dans les années 80 qu’elle sort son premier titre ‘tantie affoué’. Elle enchaine ensuite avec Missounwa, chanson éponyme d’un album et depuis Monique Seka est considérée comme une figure incontournable de la musique en Côte d’ivoire.

REINE PÉLAGIE

Originaire du centre ouest de la Côte d’Ivoire, Reine Pélagie de son vrai nom Kadiatou Fama Camara est née le 16 Décembre 1961. Grande chanteuse et interprète de Ziglibithy, elle commence la musique dans les années 70 et devient très vite une icône de la musique ivoirienne. Elle est auteure de plusieurs titres comme Biandé, widi, Kambolo…

CHANTAL TAÏBA

Elle a débuté sa carrière timidement, comme choriste dans l’orchestre de la télévision nationale, au début des années 1980. A l’époque, l’une de ses premières chansons devient l’hymne des Eléphants, l’équipe nationale de football. En cinq albums, Chantal Taïba impose en Côte d’Ivoire et à l’étranger son style musical : le matiko, à l’origine une danse de réjouissance des femmes Kru, dont elle est native, modernisée et nourrie d’influences extérieures. Elle a ainsi fondé, en 1999, le groupe Matikos, avec des musiciens espagnols. En mars dernier, elle a organisé une grande fête à Abidjan pour ses vingt ans de carrière.

ALLAH THERESE

Allah Thérèse, chevalière de l’ordre du mérite ivoirien, fierté de la musique traditionnelle ivoirienne. Elle s’est fait connaitre dans les années 50 grâce à « Ahoumo Nseli », une chanson faite avec Ngoran Laloi, qui deviendra par la suite son époux. Après cela, le couple a continué d’évoluer ensemble, Allah Thérèse chantait et Ngoran Laloi jouait à l’accordéon. Ensemble ils totalisent  6 albums. 

Hommage à cette grande dame qui nous a malheureusement quittés…

Leave your Comment

Recent Posts

Le Gbôfè d’Afounkaha 2 : les acteurs
Le Gbôfè d’Afounkaha 2 : les acteurs
avril 10, 2021
Le Gbôfè d’Afounkaha 1 : les instruments de musique
Le Gbôfè d’Afounkaha 1 : les instruments de musique
avril 08, 2021
La symbolique de l’or chez les Akan
La symbolique de l’or chez les Akan
avril 06, 2021