Les cultes ancestraux en Côte d’Ivoire 1 : le culte Tanoé

Les cultes ancestraux en Côte d’Ivoire 1 : le culte Tanoé
By Tradition
Mar 16

Les cultes ancestraux en Côte d’Ivoire 1 : le culte Tanoé

Si aujourd’hui en côte d’Ivoire, les religions révélées sont celles qui ont le plus d’adeptes, il est important de souligner que la tradition ivoirienne est riche de ses cultes et rites multiséculaires.

Dans la première partie de cette série, découvrons le culte Tanoé.

Le Tanoé : un fleuve, un dieu

Le Tanoé ou Tano est un fleuve qui existe encore aujourd’hui, il s’écoule de Téchiman (ville ghanéenne) jusqu’en Côte d’Ivoire par les localités de Nougoua et Noé. Le Tanoé est également l’un des dieux les plus populaires du royaume Sanwi.

Les préliminaires à la cérémonie

Réunion et cérémonie sont organisées en prélude de l’ouverture du Tanoé notamment dans le but de trouver la date idéale pour le culte. Une date qui ne peut ni être un samedi ni un dimanche. Ces réunions et cérémonies sont dirigées par un prêtre sacrificateur qui « détient les clés du fleuve Tanoé ». C’est à lui que le dieu s’adresse pour donner ses directives, car c’est un élu choisi par le dieu Tanoé lui-même.

Par ailleurs à la vieille du culte, une cérémonie est faite dans le but de purifier les membres de la famille de l’élu.

Le culte proprement dit

L’ouverture du culte Tanoé est marquée par l’adoration par le prêtre sacrificateur du dieu Tanoé. Ce dernier vêtu d’un linge blanc qui lui ceint la taille se rend dans le sanctuaire du dieu à Aswé non loin de la localité de Frambo. Ensuite, vient l’adoration au fleuve par tous ceux dont les villages sont en contact avec le fleuve et par les « Komiens diffouè » qui sont des prêtres devins.

Durant cette adoration, le prêtre sacrificateur ouvre la porte du lieu où réside la représentation du dieu Tanoé et ensuite il lui offre de l’alcool devant toute l’assemblée et lui adresse des prières.

Il y a aussi une autre forme d’adoration qui se pratique dans les terres, c’est-à-dire par ceux dont les villages ne sont pas baignés par le fleuve Tanoé.

La fin du culte

Elle est marquée par la purification de tous les adeptes du Tanoé qui doivent quitter le sanctuaire en étant lavé de toute souillure.

Leave your Comment

Recent Posts

La marche de feu à l’Institut français
La marche de feu à l’Institut français
mai 25, 2021
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
mai 20, 2021
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
mai 18, 2021