Le nu en photographie, un genre artistique comme les autres

Le nu en photographie, un genre artistique comme les autres
By Arts visuels
Fév 06

Le nu en photographie, un genre artistique comme les autres

Tout comme ce serait artistique de photographier un magnifique paysage, ou encore des animaux dans leur milieu de vie,  photographier le corps humain tout nu dans toute sa diversité c’est aussi de l’art.

Par Murielle Célianthe

Qu’est-ce que c’est que la photographie du nu ?

La photographie du nu est la pratique qui consiste à photographier le corps humain nu. Elle est parfois qualifiée de  photographie érotique et c’est une pratique qui existe depuis plusieurs siècles dans l’univers de la photographie. Dans le temps censurée par les populations en raison de la sacralisation (religieuse, sociale… ) du corps humain, elle est aujourd’hui de plus en plus acceptée, non pas parce que religion n’existe plus, mais parce que les manières de voir et de penser ont évoluées. Le monde évolue et les gens avec.

La photographie de nu peut soit être une photographie du corps humain en tenue d’Adam dans son entièreté,  étant assez explicite pour distinguer les parties intimes ou encore uniquement une photographie dans laquelle certaines parties du corps sont cachées par des accessoires ou des effets.

Distinction entre la photographie du nu et la photographie pornographique

On assiste bien évidemment à une désacralisation du corps humain lorsqu’une photographie du corps nu est réalisée.  Et la plupart du temps dans le même moule on classe photographie de nu et photographie pornographique. Alors que ces deux genres sont bel et bien différents, même s’ils relèvent tous les deux de l’érotisme. Le premier consiste à représenter le corps humain tandis que la photographie pornographique qui est aussi un art est beaucoup plus portée vers l’acte sexuel en lui-même. Il met généralement en relation deux partenaires qui représentent l’acte sexuel.

Une spécialité pour certains photographes ivoiriens

En effet, certains photographes ivoiriens en ont fait leur spécialité. C’est le cas de Elie Akadia (Akem photography) et de Richard Bah ( Sun).

Chacun de ces photographes a une particularité. Si Akem est beaucoup plus cru dans son art, Sun lui l’est moins.

Leave your Comment

Recent Posts

La marche de feu à l’Institut français
La marche de feu à l’Institut français
mai 25, 2021
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
mai 20, 2021
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
mai 18, 2021