Le Gbôfè d’Afounkaha 3 : L’exécution du Gbôfè

Le Gbôfè d’Afounkaha 3 : L’exécution du Gbôfè
By Tradition
Avr 13

Le Gbôfè d’Afounkaha 3 : L’exécution du Gbôfè

Après avoir découvert dans les précédents articles les instruments et les acteurs qui participent à l’accomplissement musical du Gbôfè. Découvrons pour terminer, l’exécution proprement dite du Gbôfè.

Par Murielle Celianthe

L’avant cérémonie

Avant que soit exécuté le Gbôfè, des essais sont fait par les différents groupes.

Le chef des Gbôfè Hienlin ( joueurs de Gbôfè) empile les trompes les unes dans les autres puis il y ajoute de l’eau pour leur permettre d’avoir un son clair. Quant aux percussionnistes, ils frappent plusieurs fois leurs Ping pour vérifier la netteté du son.

Dans la même veine, les danseurs vérifient leurs accessoires notamment les sonnailles Tchotchoro, il s’assurent qu’ils sont bien fixés à leurs jambes.

L’exécution du Gbôfè

Il est important de souligner que le Gbôfè est pratiqué à l’occasion des rituels et des cérémonies traditionnelles à Afounkaha,  en pays Tagbanan. Il ne s’agit donc pas d’un culte. Le message véhiculé dépend toujours des circonstances : il peut s’agir de messages d’amour, de fraternité, de paix…

Photo d’illustration
© Internet

En rang au début de l’exécution du Gbôfè, chanteuses, joueurs de Gbôfè et danseurs finissent par faire un cercle à l’intérieur duquel sera faite la prestation des danseurs.

On entend d’abord le son des trompes traversières, ensuite suit celui du tambour Djomanhan. Et les chanteuses en accord avec le son du Gbôfè, entonne le premier chant et enfin le tambour Pindrè finit lui aussi par émettre en accord avec le reste de l’orchestre.

Quelques minutes plus tard, le rythme augmente, les danseurs se détachent du cercle et des autres exécutants. Ils se retrouvent à l’intérieur dudit cercle et se mettent à exécuter leurs prestations, des mouvements appelé Gbôfè Yoor.

exécution du Gbôfè à Wariéné dans la région des savanes en Côte d’Ivoire
© Nader Fakhry

L’assemblée présente est automatiquement captivée par eux. Ils dansent en harmonie avec le Pindrè. Après avoir chauffé la foule, ils laissent place aux joueurs de Gbôfè qui vont jouer de la trompe.

Il s’agit là en substance de ce qui se passe à l’occasion de l’exécution du Gbôfè en pays Tagbana.

Leave your Comment

Recent Posts

La marche de feu à l’Institut français
La marche de feu à l’Institut français
mai 25, 2021
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
mai 20, 2021
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
mai 18, 2021