Le Gbôfè d’Afounkaha 1 : les instruments de musique

Le Gbôfè d’Afounkaha 1 : les instruments de musique
By Tradition
Avr 08

Le Gbôfè d’Afounkaha 1 : les instruments de musique

Inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (Patrimoine nécessitant une sauvegarde urgente) depuis 2008, le Gbofê est un ensemble de pratiques sociales (chants, danses, rituels) venant d’Afounkaha.

Par Murielle Célianthe

Présentation du Gbôfè

Afounkaha est un village de la communauté Tagbanan situé dans la sous-préfecture de  Fronan (Département de Katiola).

C’est le siège du Gbôfè, la musique des trompes traversières. Pour sa pratique, le Gbôfè  fait appel à plusieurs instruments spécifiques.


© Angéline Yegnan / UNESCO

Les trompes traversières

Gbôfè signifie trompes traversières, il est  l’instrument éponyme de cette pratique culturelle.

Aux nombre de 6, les trompes traversières sont fabriquées sur commande et le processus de  fabrication débute par un rituel fait par le sculpteur.

© Angéline Yegnan / UNESCO

Une fois le rituel terminé, celui-ci accompagné, se rend  dans la savane où il va extraire les racines les plus développées du Palissandre du Sénégal; arbre utilisé pour la fabrication des trompes traversières.

Après l’extraction, il revient chez lui et se réfugie dans sa case pour commencer la fabrication du Gbôfè. Il fera au total 6 trompes de tailles différentes, toutes de forme conique et ayant chacune un nom et une fonction bien  précise: le Kpoo, le Watara, le Nounal(×2) et le Pèl(×2).

Les tambours (ping)

A l’instar du Gbôfè, la fabrication des Ping commence par un sacrifice fait par le sculpteur, ensuite suit l’extraction de troncs d’arbres, il s’agit en l’occurrence du Cussonia Barteri.

© Angéline Yegnan / UNESCO

Les Ping sont vendus sur le marché, il n’est pas nécessaire de les commander au préalable; leur fabrication dure 3 mois.

Il y a deux catégories de Ping : Le Pindrè et le Djomanhan.

Les sonnailles ou Tchotchoro

Contrairement aux instruments précités, les Tchotchoro ne sont pas fabriqués après un rituel et à partir d’un arbre. Ils sont fait par un forgeron et sont vendus par paire sur le marché.

Ce sont des sonnailles qui sont portées aux pieds.

Leave your Comment

Recent Posts

Les coups de la vie: quand le livre est lu au grand écran
Les coups de la vie: quand le livre est lu au grand écran
mai 14, 2021
Le cheveu au cœur de la tourmente
Le cheveu au cœur de la tourmente
mai 11, 2021
Concours artistique Lydia Ludic Talent : Jacques Soro Peha présente « Le ticket gagnant »
Concours artistique Lydia Ludic Talent : Jacques Soro Peha présente « Le ticket gagnant »
mai 07, 2021