Le cheveu au cœur de la tourmente

Le cheveu au cœur de la tourmente
By Mode
Mai 11

Le cheveu au cœur de la tourmente

Un grand rendez-vous est donné le 3 juillet au Palais de la Culture pour promouvoir la beauté et la dignité de la femme africaine. Retour sur un combat qui met le cheveu et le naturel en première ligne. 

Par Franck Bortelle

C’est un concept qui ne cherche pas à couper les cheveux en quatre. Le slogan est clair : vive le retour au naturel de la chevelure africaine ! Avec prise de conscience des ravages provoqués par tous les outrages capillaires que s’imposent les femmes noires sur un de leurs plus beaux apanages physiques.

Comme nous l’explique la fondatrice Liliane Taki, le concept « Princesse Magdala », est né d’une volonté d’en finir avec certaines traditions et notamment celle de faire couper les cheveux des femmes après des funérailles. Par extension, il s’agit également de lutter contre certaines pratiques que s’infligent les femmes, parfois très jeunes, à grand renfort de produits, postiches et autres tressages qui maltraitent le cheveu de manière parfois irréversible. 

Sponsor et marraine 

C’est à ce titre que s’est tenue dans la commune de Marcory, samedi 24 avril dernier, l’ultime présélection au concours « Princesse Magdala » dont la finale aura lieu le 3 juillet prochain au Palais de la Culture d’Abidjan. Dans une ambiance particulièrement festive, les spectateurs ont pu admirer tout l’éclat et la magnificence de chevelures entretenues au naturel.

Sponsorisé par la marque de boissons « Sentinelle » qui veille au bien-être du corps, l’événement était surtout soutenu par le parrainage et la présence d’une des sommités dans le domaine capillaire, Marie-Josée Fenouil, éminente scientifique, biologiste et inventrice reconnue en Afrique mais aussi en France où elle a fait ses études. 

Promouvoir la beauté au naturel sans chercher à imiter un modèle, notamment européen, qui n’a aucune raison d’être ici en Afrique, redonner à la femme noire l’éclat de sa coiffure : le concept « Princesse Magdala » propose finalement un programme qui, de manière métonymique, vise à lui rendre son identité et sa personnalité. 

Avec cette 2ème édition du concours, le message continue sa diffusion, lentement mais sûrement.

Leave your Comment

Recent Posts

La marche de feu à l’Institut français
La marche de feu à l’Institut français
mai 25, 2021
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
mai 20, 2021
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
mai 18, 2021