Exposition « Double Jeux » à la Maison de la Literie

Exposition « Double Jeux » à la Maison de la Literie
By Arts scéniques
Mai 04

Exposition « Double Jeux » à la Maison de la Literie

Une rencontre artistique atypique pour défendre une cause médicale qui touche une grande quantité de femmes en Côte d’Ivoire, tel est le projet que mènent trois combattantes qui ne manquent ni de ténacité ni de talent. Elles nous donnent rendez-vous le 6 mai à la « Maison de la Literie ». 

Par Franck Bortelle

Trois femmes pour un combat

La première est celle qui, de son accent fleurant bon les cépages cadurciens et le cœur de la ville Rose, nous accueille dans son magasin lorsque nous commençons à trouver les nuits trop courtes faute d’une literie de qualité.

La deuxième est la Française « hyper tropicalisée » par définition. Trois décennies de Côte d’Ivoire. Elle en connait les tours et les contours, elle en peint avec ferveur et passion tout ce qui la touche : le bringuebalant assemblage des matériaux formant des bâtiments à l’équilibre précaire mais surtout la Femme dans tous ses éclats. 

© Nelly H

De l’éclectisme à la pelle et à l’appel

La troisième est la présidente de l’ONG « Endo Woman Afrik ». Elle se bat depuis des années pour faire connaître l’endométriose, une maladie handicapante et douloureuse qui touche près d’une femme sur dix dans le monde et provoque, des premières règles à la ménopause, un développement anormal des tissus utérins en dehors de leur cavité pour se disperser jusque dans les intestins.

Marie-Pierre Bousquet, la première, tombe un beau jour sur le travail de la deuxième, Nelly H. Coup de cœur immédiat. On la comprend. Celle qui se dit amatrice a de quoi tenir la dragée haute à bien des confrères. Les toiles explosent de couleurs, d’éclectisme avec une sublimation de la beauté africaine dans ses courbes, ses regards, ses rires. L’artiste n’a jamais exposé seule. Elle va voir son travail orner le vaste espace de « La Maison de la Literie ».

Une manière de faire sortir l’art des musées et de le proposer au chaland

En écoutant une émission à la radio sur l’endométriose, la gérante de « La Maison de la Literie », qui a été victime de ce mal pendant des années, apprend que de nombreuses femmes en Côte d’Ivoire en sont atteintes, que les moyens sont aussi “chiches” que les informations sur ce sujet. Elle rencontre alors Olive Gandounou Sonagnon, cheffe d’entreprise, qui mène un combat depuis des années contre cette maladie et milite en faveur des femmes prisonnières de ce mal. En le faisant connaître car on n’en parle pas, le diagnostiquant, en accompagnant les malades financièrement et psychologiquement, en trouvant des médecins compétents : autant de pistes à explorer pour apporter une aide concrète et durable à des femmes parfois très jeunes.

C’est le 6 mai prochain que se tiendra le premier aboutissement de ce trio de choc.

L’exposition « Double Jeu « continue jusqu’au 10 mai 2021 chez Maison de la Literie.

Des affiches des tableaux les plus représentatifs de la condition féminine africaine seront proposées à la vente durant le vernissage de l’exposition « Double Jeux ». La première boucle sera ainsi bouclée mais il ne s’agira que d’une étape dans ce long combat humain et humaniste que mènent ces trois guerrières partant livrer bataille contre cette injustice médicale.

Leave your Comment

Recent Posts

La marche de feu à l’Institut français
La marche de feu à l’Institut français
mai 25, 2021
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
mai 20, 2021
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
mai 18, 2021