Cultes ancestraux en Côte d’Ivoire 3 : le Culte du Fiéoussou

Cultes ancestraux en Côte d’Ivoire 3 : le Culte du Fiéoussou
By Tradition
Mar 26

Cultes ancestraux en Côte d’Ivoire 3 : le Culte du Fiéoussou

Découvrons le culte du Fiéoussou pour clore cette série sur les cultes ancestraux en Côte d’Ivoire.

Par Murielle Celianthe

Un célébration cultuelle chez les Yowlè

Les Yowlè ou encore Yaouré sont un peuple du centre-ouest du pays qu’on qualifie d’hybride en raison du fait qu’ils sont au confluent de deux ethnies (Gouro et Baoulé). On les retrouve à Bouaflé, précisément à Gbègbèssou.

Présentation du Fieoussou

Le Fieoussou est un petit lac situé dans le village de Kouby non loin de Gbègbèssou ; c’est aussi un fétiche culte hérité de l’ancêtre Atabia dont la petite fille Mlan-Oussou devint dépositaire.

Le Fiéoussou est un culte septennal (rendu tous les 7 ans) et à l’instar des autres cultes, il fait appel à un prête sacrificateur. Ce dernier doit être à la fois un chef de famille et chef de lignage et, il doit faire partir de la descendance directe de Mlan-Oussou.

 Les préparatifs

Des réunions sont faites au cours de l’avant dernière année pour déterminer la date de la cérémonie. Cérémonie qui doit avoir lieu le matin d’un vendredi (Ana-ya).

A l’approche du sacrifice notamment la veille, les chefs de familles et de clans se réunissent pour prendre des décisions qui devront être appliquées par leurs groupes respectifs le jour j.

Le jour du sacrifice 

Tous vêtus de blanc, les adeptes du Fiéoussou se réunissent devant la cour du sacrificateur encadrés par quelques Akotos. Le prête les conduit à Kouby dans le sanctuaire de Fiéoussou non loin de Sinminbo. Une fois sur le lieu, il fait respectivement des libations d’eau et de vins de palme qui sont suivies d’incantations ; puis il ordonne qu’on égorge le premier bouc dont le sang est répandu dans un endroit précis. Pendant ce temps le peuple assis à même le sol demeure silencieux. Après divers rituels, le sacrificateur appelle le Fiéoussou et à ce moment-là selon les clairvoyants, un python apparait entre ses jambes et lui sert de siège.

Ensuite débute les doléances, chacun à son tour passe pour s’entretenir avec le prête et lui remettre des offrandes. Ce dernier fait des prières et fait passer l’offrande autour du requérant, puis il lui impose les mains. Une fois que tout le monde est passé, le sacrificateur donne dos, s’agenouille et prie. Puis il annonce que toutes les prières ont été entendues.

Enfin, sont déposés au lieu où le python serait apparu des aliments notamment des œufs crus. Cette action marque la fin du culte.

Leave your Comment

Recent Posts

La marche de feu à l’Institut français
La marche de feu à l’Institut français
mai 25, 2021
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
Pathé’O : 50 ans de renom dans la mode africaine
mai 20, 2021
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
Zouglou Comedy : le premier spectacle zouglou dans un contexte théâtral
mai 18, 2021