Aida Muluneh accuse de plagiat un photographe italien qui expose au Photo festival de Milan

Aida Muluneh accuse de plagiat un photographe italien qui expose au Photo festival de Milan
By Arts visuels
Oct 06

Aida Muluneh accuse de plagiat un photographe italien qui expose au Photo festival de Milan

Grande fut notre surprise, ce mercredi 6 octobre 2021 au matin, lorsque nous sommes tombés sur la dernière publication de la photographe Aida Muluneh sur instagram. Une œuvre de l’artiste et une autre d’un artiste italien exposé en ce moment au Photo Festival de Milan, se font écho de façon troublante.

Par David Dolégbé

Au cœur du Photo Festival de Milan, l’un des événements les plus prestigieux d’Europe, souffle un vent de polémique. Comme cela est récurrent dans le milieu de l’art contemporain, l’un des artistes photographes exposants, un certain Andrea Sacchetti est accusé par la photographe Éthiopienne Aida Muluneh d’avoir copié l’une de ses séries de photographies artistiques et plus particulièrement  “The 99 Series/Part Seven” une oeuvre faite en 2013.

L’étincelle de la polémique jaillit sur les réseaux, quant Aïda Muluneh dénonce la totale ressemblance entre son travail et celui d’Andrea Sacchetti. À y regarder de plus près, les références au travail de la photographe Éthiopienne sont pourtant systématiquement présentes. Le choix des couleurs, la gestuelle des modèles et même la mise en scène proviennent intégralement du travail de la photographie africaine. Les différents travaux montrent bel et bien qu’Andrea Sacchetti a tiré profit du concept d’Aida Muluneh.

Cette dernière s’indigne du manque de considération de la part de son confrère italien et aussi d’un manque de rigueur et d’ouverture d’esprit de la part du festival qui pouvait au moins souligner cette ressemblance lors de la sélection d’autant plus que le travail d’Aïda Muluneh est visible et reconnu dans le monde.

Le problème que j’ai avec ce niveau de plagiat ne concerne pas seulement mon travail, mais aussi le sentiment troublant que j’ai en ce qui concerne le privilège « occidental » dans le sens où le photographe a clairement pensé que puisque je suis basé en Afrique, je ne tomberait pas sur le plagiat flagrant de mon travail et de mon thème.

explique Aïda Muluneh sur compte instagram

Aux critiques qui ont afflué les réseaux sociaux après la découverte les heures qui ont suivi cette mascarade, l’artiste Andrea Sacchetti a réagit en supprimant les photos en question de son site internet et verrouiller son compte instagram, en attendant que la polémique s’épuise

Pour le moment, le jeune artiste italien semble toujours en exposition au Photo Festival de Milan qui a diffusé un communiqué sur ses plateformes pour clarifier les circonstances. L’organisation souligne que le travail de Sacchetti fait partie d’un exercice réalisé par l’institut italien de photographie et précise également que le jeune artiste a déjà présenté ses excuses à Aida Muluneh.

Et vous, c’est quoi votre avis sur cette polémique ? Plagiat ou pas ?

“The 99 Series/Part Seven” – 2013 / © Aida Muluneh
“Hellness” – 2021 / © Andrea Sacchetti

Leave your Comment

Recent Posts

Primud : Tout est à refaire
Primud : Tout est à refaire
novembre 19, 2021
Ce qu’il faut retenir du Primud 2021
Ce qu’il faut retenir du Primud 2021
novembre 18, 2021
Kephale X Obou : Quand le vêtement se fait œuvre d’art
Kephale X Obou : Quand le vêtement se fait œuvre d’art
novembre 11, 2021